Michael Bryon (Porthos Verzekeringen): « La collaboration avec Teledesk Group nous permet de retirer le maximum de notre propre équipe. »

Porthos Verzekeringen a vu le jour il y a trois ans. L’association entre Beheer, une société de syndics avec une activité d’assurance, et le courtier VSBV a en effet donné naissance à un courtier en assurances avec de solides ambitions de croissance. Avec Teledesk Group, nous apportons notre petite pierre à la réalisation des objectifs de Porthos Verzekeringen. Un témoignage de Michael Bryon, force motrice de Porthos Verzekeringen.

Michael Bryon Porthos Verzekeringen
Michael Bryon, Porthos Verzekeringen

Concentration sur les immeubles à appartements et les buildings

« Historiquement, nous nous sommes toujours concentrés sur les immeubles à appartements et les buildings. À tel point que nous assurons aujourd’hui entre 600 et 650 ACP en Flandre. Un chiffre que nous voulons doubler l’année prochaine, ce qui ne sera pas forcément évident quand on sait que nous avons déjà fait la même chose ces douze derniers mois. Mais nous sommes convaincus que ça va marcher. Nous allons bientôt quitter nos bureaux actuels de l’Amerikalei à Anvers pour emménager dans des bureaux plus modernes et plus spacieux en ville, ce qui répond également à nos aspirations de croissance. »

Manque de gestionnaires de sinistres

Un des goulets d’étranglement auxquels Porthos Verzekeringen a dû faire face est la pénurie aiguë de gestionnaires de sinistres. « On ne peut pas y échapper. Pour beaucoup de courtiers, trouver les bons collaborateurs est tout sauf évident. Trouver des gestionnaires de sinistres avec de l’expérience est très difficile. Et si vous suivez une trajectoire de croissance en tant que courtier, le besoin est encore plus grand. Nous avons donc, à un moment donné, pris contact avec Teledesk Group. Ils connaissent parfaitement le marché des assurances et disposent d’une solide équipe de gestionnaires de sinistres expérimentés. Bref, le partenaire idéal pour nous aider. »

Feuille de route détaillée

Comment s’est passée la lune de miel avec Teledesk Group ? Michael Bryon : « Au début, il est important d’apprendre à bien se connaître. Teledesk Group doit savoir ce que fait Porthos Verzekeringen et ce que nous attendons vraiment d’eux. Ensuite, nous avons rédigé une feuille de route complète et détaillée. Nous travaillons surtout avec des sociétés de syndics, ce qui représente un monde à part, avec des règles et des méthodes de travail bien spécifiques. Tout ce que les gestionnaires de Teledesk Group doivent savoir se trouve sur la feuille de route. Une fois cela réglé, on a pu commencer. Même si je dois reconnaître qu’une telle feuille de route n’est jamais totalement terminée. Cela est et reste un instrument vivant. »

En quoi une telle feuille de route est-elle essentielle ? « Pour pouvoir collaborer efficacement. Cela évite les malentendus et les appels téléphoniques inutiles. Nous travaillons par exemple avec un formulaire de déclaration de sinistre uniforme pour les ACP. Dès que ce document nous parvient, il est vérifié de A à Z par nos propres collaborateurs. De quelle ACP s’agit-il ? Quelles sont les garanties en vigueur ? Cela nous permet de disposer à coup sûr d’un dossier de qualité. Ensuite, le document passe chez Teledesk Group qui s’occupe de la suite du traitement du dossier de sinistre. Je vois Teledesk Group et notre bureau comme un vrai tandem. Nous travaillons ensemble, comme si les gestionnaires de sinistres de Teledesk Group se trouvaient dans nos bureaux. »

« Aujourd’hui nous assurons entre 600 et 650 ACP. Un chiffre que nous voulons doubler l’année prochaine. »

Utilisation optimale de la capacaité

L’équipe de Porthos Verzekeringen compte aujourd’hui trois collaborateurs mais il est évident que cette équipe va encore grandir dans les prochaines années. « Nous voulons absolument renforcer notre position sur le marché des ACP, ce qui va bien sûr nécessiter de disposer de personnes supplémentaires. Il y a donc de fortes chances que nous engagions bientôt un nouveau collaborateur. Mais nous miserons dans ce cas sur un profil spécifique, quelqu’un capable de conseiller et accompagner nos clients. Pour la gestion de sinistres, nous continuerons à collaborer avec Teledesk Group. Un tel partenariat nous permet en effet d’utiliser au maximum la capacité de notre propre équipe.

Nous voulons en effet jouer au maximum notre rôle de conseillers. Nous donnons ainsi aussi des formations aux gestionnaires de bâtiments pour apprendre à reconnaître les dommages et leur expliquer les meilleures mesures à prendre en premier lieu. Il n’est pas toujours nécessaire par exemple, en cas de dégât des eaux, de contacter immédiatement une entreprise de détection des fuites. Un plombier est beaucoup moins cher et souvent suffisamment qualifié. Ce genre de conseil fait souvent la différence pour les clients. Mais il faut évidemment être en mesure de libérer suffisamment de temps pour vos clients pour fournir ce service, raison pour laquelle nous trouvons important de faire appel à des partenaires solides. »