BrokerCloud Connected partenaire de Teledesk Group

L’IT et les logiciels de gestion d’entreprise représentent le cœur même de nombreux courtiers. BrokerCloud Connected, partenaire de Teledesk Group, a bien l’intention de renforcer sa position sur le marché des logiciels de gestion pour courtiers. Le groupe a ainsi bénéficié récemment d’une solide injection de capitaux, travaille dur sur de nouvelles fonctionnalités et se lance sur les marchés bruxellois, wallon et luxembourgeois. Le moment idéal donc pour s’entretenir avec le CEO Stephan Podevyn et le Chief Product & Key Accounts Joeri Maes.

Le marché des logiciels pour courtiers est dominé depuis de nombreuses années par Brio, le logiciel de Portima. Est-ce que cette position dominante de Portima, qui est soutenu par de grands assureurs, ne vous fait pas un peu peur ?

Stephan Podevyn : Au contraire. Le fait que Portima soit n°1 depuis si longtemps avec Brio laisse justement de la place pour des solutions alternatives. C’est bon qu’il y ait plus de concurrence. Cela ne peut être que bénéfique pour les courtiers. Nous sommes aussi convaincus que les besoins des courtiers ne sont plus les mêmes aujourd’hui qu’il y a 10 ans. Portima a réalisé de grandes choses avec Brio et nous avons beaucoup de respect pour tout le travail fourni, mais nous croyons aussi que BrokerCloud Connected est capable de mieux répondre aux attentes et besoins actuels des courtiers.

Quelle est concrètement votre appro-che dans ce cas ? Pouvez-vous nous donner un exemple ?

Stephan Podevyn : BrokerCloud Connected a opté pour une autre voie que Portima avec Brio : celle de la facilité d’utilisation, de l’ouverture et de l’intégration, d’où le nom BrokerCloud Connected. BrokerCloud Connected est ainsi toujours disponible dans le cloud. Autrement dit, les courtiers peuvent consulter leurs données de partout et sur n’importe quel appareil. Pas besoin d’installations locales ou de connecteurs. BrokerCloud Connected est aussi une plateforme ouverte sur laquelle peuvent venir se greffer un grand nombre d’outils spécialisés. On ne peut pas être le meilleur en tout et BrokerCloud Connected ne nourrit pas non plus cette ambition. Des sociétés spécialisées développent des solutions pour tout un tas de problèmes et de questions des courtiers. Grâce à BrokerCloud Connected, le courtier peut avoir accès à de telles solutions, comme la téléphonie digitale de Fonzer, la sous-traitance de la gestion des sinistres via Teledesk Group, les réparations en nature avec Keypoint, la signature digitale des documents grâce à Connective, une meilleure compréhension des portefeuilles Vie grâce à myFaro. BrokerCloud permet au courtier d’accéder directement à toutes ces solutions et, plus important sans doute, toutes les activités qu’il y exécute se retrouvent au final dans BrokerCloud.

Joeri Maes : BrokerCloud Connected permet aux courtiers d’accéder très facilement
à tout un tas d’outils intéressants et de travailler ainsi plus rapidement et plus efficacement, en se concentrant davantage sur le client. La digitalisation est aujourd’hui devenue incontournable dans notre société. Le coronavirus n’a fait que renforcer le besoin de digitalisation pour les courtiers. Eh bien, BrokerCloud Connected met le courtier sur la voie de la digitalisation de son bureau. Grâce à BrokerCloud Connected, les courtiers ont moins de soucis administratifs et plus de temps commercial, ce qui leur permet aussi tout simplement de gagner plus d’argent. Et BrokerCloud Connected les aide aussi dans ce cas avec des fonctionnalités comme la segmentation dynamique des clients et la gestion des campagnes. En réalité, avec BrokerCloud Connected, le courtier n’a plus besoin d’application CRM distincte.

INJECTION DE CAPITAUX

Voici quelques mois, vous avez levé environ 1,5 million d’euros de capitaux. Quel était l’objectif précis ?

Stephan Podevyn : C’est très simple : grandir. Plusieurs investisseurs réputés croient en notre histoire. En 2021, nous voulons augmenter sensiblement notre chiffre d’affaires et nous sommes convaincus que nous pouvons y parvenir. Nous ne regardons pas uniquement pour cela vers la Flandre. Le marché francophone des courtiers nous intéresse aussi. Nous avons ainsi créé récemment une nouvelle équipe chargée de placer BrokerCloud Connected sur la carte à Bruxelles, en Wallonie et au Luxembourg. Il s’agit de Kristof Notredame, Clément Ugille et Jean-Baptiste Lindeboom, trois collaborateurs dynamiques, expérimentés et extrêmement motivés par leur mission. La France pourrait bien ensuite être la prochaine étape. Toutes les options sont ouvertes.

Joeri Maes : Le timing pour approcher le marché francophone nous semble parfait. Nous avons convaincu beaucoup de courtiers flamands ces dernières années et cela peut constituer le tremplin idéal pour prendre pied également à Bruxelles, en Wallonie et au Luxembourg. Notre Team Sud connaît parfaitement le marché francophone des courtiers.

Stephan Podevyn : L’injection de capitaux va nous permettre d’être plus forts commercialement et d’améliorer notre capacité de développement. Les courtiers peuvent donc encore s’attendre à de nombreuses nouveautés dans les prochaines années. L’augmentation de la capacité sera aussi utilisée en partie pour répondre aux exigences spécifiques des grands bureaux de courtiers qui sont de plus en plus nombreux à venir frapper à notre porte.

SOUTIEN

Changer de logiciel de gestion fait peur à bon nombre de courtiers qui craignent de perdre des données, de voir leur bureau à l’arrêt, … Comment faites-vous pour les rassurer ?

Joeri Maes : Un courtier ne change pas de logiciel de gestion tous les trois ans. Mais au final, le tout est d’avoir la bonne solution. Si un courtier opte pour BrokerCloud Connected, il pourra alors compter sur un soutien maximal de nos collaborateurs. Nous disposons ainsi d’outils spéciaux pour gérer rapidement, efficacement et correctement la migration de données. C’est bien sûr essentiel puisque que le courtier ne veut pas perdre de données et veut
que tout se fasse rapidement. Le courtier bénéficie également de tout le soutien et de toutes les formations nécessaires. Nous l’accompagnons vraiment de A à Z pour qu’il n’ait aucun souci à se faire. En moyenne, un bureau est de nouveau opérationnel après une demi-journée.